Education des femmes. Héritages, expériences, identités

9782343010410rNicole Lucas et Danielle Ohana publient chez L’Harmattan Education des femmes. Héritages, expériences, identités.

Inscrire l’histoire des femmes dans la pédagogie d’une citoyenneté partagée, c’est décrire les chemins parcourus au sein des sociétés. L’approche conjointe socio-historique, fondée sur les concepts de Norbert Elias, part d’un triple constat : le hiatus entre directives officielles et pratiques réelles, l’omission de leurs actions dans l’histoire et leur indiscutable créativité, leur conditionnement à l’infériorité et leurs rêves d’altérité, d’équité et de liberté. Entrer dans la lente construction de l’identité féminine contre les pesanteurs héritées et les conservatismes de toute nature, au tempo des événements historiques, au rythme de l’évolution de l’intime, voilà notre projet. Il ne saurait, évidemment, se passer des exemples révélateurs et optimisants de femmes qui se sont accomplies dans tous les domaines de la création, envers et contre tout : les trois « subversives » (Sarah Bernhardt, Colette, Françoise Giroud), entre xixe et début du xxe, sont les dignes héritières des luttes de leurs aînées. Au final, l’entrée des femmes dans l’histoire, l’expression libre et autonome de leur féminité, voilà sans doute le seul avenir possible à partager avec les hommes, des élèves aux maris.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.